vendredi 12 novembre 2010

APPRECIATION DES FAITS

Pour aborder une situation, résoudre un problème, rien ne vaut une étude basée sur le relevé des faits, des indicateurs…

Souvent à partir de faits pourtant irréfutables, il n’est pas aisé par manque d’informations d’apprécier une situation pour in fine prendre les décisions appropriées.

Pour obtenir le maximum d’informations sur un fait et ses implications possibles, pour multiplier les points de vue, et bannir les évidences, une technique simple peut-être utilisée.

Un peu comme le 5 WHY, il s’agit ici de poser la question « ET ALORS ? » autant de fois que nécessaire pour avoir toutes les conclusions possibles.

Cette technique est souvent utilisée par les militaires, pour l’illustrer prenons un exemple « militaire ».

On part d’un fait : « IL A BEAUCOUP PLU CETTE NUIT »

« ET ALORS ? »

« LA TERRE SERA MOUILLEE »

« ET ALORS ? »

« ELLE VA SE TRANSFORMER RAPIDEMENT EN BOUE »

« ET ALORS ? »

« SI LES TROUPES ET LES VEHICULES PASSENT EN TERRAIN LIBRE, LEUR PROGRESSION VA ETRE RALENTIE ET PLUS DIFFICILE »

« ET ALORS ? »

« AUTANT QUE FAIRE CE PEUT, UTILISER LES ROUTES GOUDRONNEES OU LES CHEMINS PAVES, SINON PRENDRE EN COMPTE LE RALENTISSEMENT DANS LE DEROULEMENT DE LA MANŒUVRE.

Dans le cas présent, je suis d’accord avec vous, pas besoin de technique formelle pour arriver à ce résultat.

Néanmoins , au quotidien, cette petite technique permet d’avoir un cadre simple pour apprécier un fait et obtenir rapidement et de façon fiable des informations et en tirer toutes les conclusions possibles.


« LE MONDE DE L’ENTREPRISE EST EN PLEINE MUTATION. ».

« ET ALORS ?» ………… 



1 commentaire:

aicou a dit…

Je suis d'accord! Méthode simple et efficace ! plus facile à mettre en œuvre que l'arbre des causes en cas d'urgence!
bonne soirée Michel
Loïc