jeudi 1 août 2013

LE FUTUR SE CONSTRUIT AUJOURD’HUI


Au cours d’une intervention dans un grand groupe français implanté en Russie, j’expliquais que les meilleurs managers sont ceux qui saisissent dans le présent l’opportunité d’avoir une vision pour l’entreprise et ainsi la positionner d’emblée pour l’avenir.

Facile à dire, moins évident à faire.

En effet pour y parvenir, c’est à dire en quelque sorte diminuer la distance entre le présent et le futur, il s’agit d’avoir la « bonne vision » qui ne peut s’obtenir que si l’état d’esprit des différents acteurs de l’entreprise le permet, cet état d’esprit propice au changement et à l’amélioration, ou à l’innovation, il s’agit de le créer pour avoir le maximum de chance de voir la vision mise en œuvre et évoluer dans l’entreprise.

1° INCITER LES ACTEURS, LES EQUIPES  A ÉVOLUER. 
Pour ce faire, il s’agit de détecter les possibilités et les domaines d’évolution des personnels, des équipes, de leur fixer des objectifs adaptés  puis de  leur donner les moyens de les atteindre. Petit à petit, l’envie, la culture du progrès, individuel et collectif va s’instaurer.

2° MONTRER L’EXEMPLE. 
Le minimum pour un manager qui va demander aux autres d’aller de l’avant, est de montrer l’exemple au quotidien en étant ouvert aux suggestions de progrès, en respectant les idées nouvelles en facilitant leur expérimentation, et leur adaptation aux spécificités de l’entreprise.

3° CHERCHER A COMPRENDRE LES ERREURS. 
La perfection n’étant pas de ce monde, les erreurs se produisent surtout en phase de mise en place de démarrage, il ne s’agit pas d’accepter l’erreur mais de travailler sur ses causes pour les traiter après les avoir comprises.

4° FORMER LA HIÉRARCHIE INTERMÉDIAIRE. 
Pierre angulaire du fonctionnement de l’entreprise, la hiérarchie intermédiaire, au contact du terrain,  peut annihiler toute velléité de progrès en ne cherchant pas à comprendre l’erreur mais comme on l’a si souvent vu à chercher « le » coupable, « le » responsable. Ce type d’attitude peut bloquer les meilleures  volontés et figer le système dans son besoin d’évolution. Or, un système qui n’évolue pas est un système qui meurt…

5° INSTAURER UN SYSTÈME DE PARRAINAGE. 
Dans un contexte incertain, l’avenir est difficile à entrevoir pour certains, néanmoins il y a toujours des personnes qui sont plus enclin à se projeter dans l’avenir, alors que d’autres se complaisent dans le quotidien où ils y font d’ailleurs un excellent travail. Parrainer les seconds par les premiers pour mettre en œuvre la vision du « chef » peut donner de très bons résultats  pour l’entreprise. A termes, après avoir été accompagnés, rassurés, ils passeront de suiveurs à meneurs sur le chemin du progrès.

6° FAIRE VIVRE LA PARTICIPATION.  
Faîtes savoir que vous êtes ouverts à toutes les idées individuelles et /ou collectives, mettez en place un système de remontée des propositions, des améliorations possibles et/ou souhaitées, faîtes résoudre collectivement  les problèmes là où ils se produisent , mettez en place un environnement ou le travail d’équipe est valorisé et encouragé, en clair faîtes participer et travailler ensemble.

Le meilleur des patrons peut avoir la meilleure vision pour l’entreprise, encore faut-il qu’il crée les conditions de sa mise en œuvre et de son imprégnation au sein de l’entreprise.

L’avenir ne se construit pas seul…



Accueil



Aucun commentaire: